Sunday, December 9, 2007

LE LENDEMAIN: UN POEME

LE LENDEMAIN


Fais ta declaration,
mon ami, est-ce que
tu te sentais heureux
le lendemain du vol,
quand tu cherchais
des temoins
e tu t’es rendis compte
qu’il n y avait aucune
assurance pour le vol
d’un oiseau?

Est-ce que tu veux
preserver le nid,
arranger ses cheveux
dans une boîte à bijoux,
dis-moi, n’est-ce pas
mieux, que la vie s’arrange,
que l’oubli arrive—

mais laisse quand même
quelques souvenirs
de la première fois,
il n’y a que la première fois,

quand juste avant
de se lever, ta bien-aimée
se tourne et te prend

et tu te sens comme
un poussin, tu ne penses
a rien, le soleil ne se lève
jamais, et ce poème
n’a pas de lendemain.


-- Indran Amirthanayagam, le 6 Aout, 1998, Abidjan.